×
128
Fashion Jobs
Accueil > Vidéos > R-Evolution Séries & Fashion : Halston par Pat Cleveland

R-Evolution Séries & Fashion : Halston par Pat Cleveland

access_time 00:03:31

Interview : quand vous étiez en sa présence,il était si beau, qu'on pouvait tomber facilement amoureux de lui.il était très beau.elle c’est pat clevelandun mannequin phare des années 70 très proche du créateur américain halston halston c’est aussi le héros, de la série actuellement diffusé sur netflixpat cleveland fait ainsi partie de sa "bande originale"elle nous raconte justement sa relation incroyable avec ce designer gentleman qui était vraiment halston ?d'abord, physiquement, il était très attirantet très présent dans la manière dont il avaitcette sorte de charisme qui était un peu mystérieux d'une certaine façon,parce que la façon dont il parlaitet le temps qu'il prenait pour réfléchir avant de parler,il y avait toujours un peu de rêve en luien fait il a juste ramené cette rêverie sur terre.toujours entouré d’une bande de filles sublimes ?sa mode provient de l'amour qu'il avait pour les femmes qui l'entouraient,il aimait juste différents types de femmes,il aimait les "femmes de la société"et il aimait les filles comme moi qui représentaient peu importe ce que c'était.et il avait une fille pour chaque type de femmequ'il jugeait nécessaire d'embellir parce queil était un peu comme un jardinier, il avait ce bouquet de femmeset il voulait juste faire irradier cette beauté en étant à ses côtés.voici les manches.l'autre partie de cet ensemble est maintenant en tournée, en allemagne.ces manches kimono,et ensuite elles glissent vers le bas et elles apparaissent très sensuelles sur toi.de la création mais aussi beaucoup de fêtes ? on s'amusait, c'est tout, nous étions si jeunesnous n'étions pas en train de penser "cela fait partie de l'histoire".tout le monde était justeintègres dans l'idée de créer des chosesparce que chacun pensait que c'était la meilleure chose qu'il pouvait faire. a la maison, à new york, 62e rue.et à noël, halston nous offrait à tousde grands manteaux luxueux et des sacs et des chaussures et des bottes.et andy warhol était là nous donnant des dessins et des objets.andy m'a donné cette peinture, en disant "tu as besoin d'argent".et donc cette peinture était un signe de dollar.et il a dit : "c'est ton argent".je ne savais pas que ça vaudrait quelque chose.c'était comme si on se jetait du carton l'un sur l'autre.en mode, cétait mieux avant ? il s'agissait plus de la sensation de la mode,de toucher, d'être près , de sentir, de sentir l'odeur,d'être enlacé, de danser.maintenant, il s'agit de produitset de chiffres et d'acceptation mondiale.a cette époque, il s'agissait plutôt dequel groupe allait être plus beau que l'autre groupe à la fête,il ne fallait pas que 2 femmes se présentent dans la même robe.musique libre de droit : the big change by maurizio lampugnani (sea breath) artlistwarning : images à n'utiliser que dans le contexte du reportage, sous couvert du droit à l'information - extraits droits réservés netflix / halston